Pnl et potentiel

« Je n’ai pas confiance en moi. Je suis nul. Je perds toujours mes moyens lors d’un examen. Je suis trop timide. »

 

Beaucoup de personnes peuvent avoir ce genre de pensées négatives. Certaines sont même persuadées qu’elles sont fondées…

La Programmation Neuro-Linguistique démontre par ses applications que c’est faux.

 

Pourquoi ? Parce que chacun d’entre nous est doté d’un immense potentiel. Il ne tient qu’à nous de le réveiller grâce à cette thérapie brève…

 

Ici, je vous explique tout ce qu’il faut savoir pour libérer votre plein potentiel grâce à la PNL !

potentiel et pnl

Libérer son plein potentiel, de quoi est-il question ?

 

Revenons aux bases : à quoi fait-on référence quand on parle de potentiel ? Savez-vous réellement de quoi vous êtes capable ?

 

Le potentiel, c’est quoi ?

 

Le mot ‘’potentiel’’ vient du latin potentia qui signifie littéralement exister en puissance.

Cela implique que  le potentiel est tout simplement l’ensemble des capacités que l’individu possède en lui. Elles sont infinies et illimitées. Pourtant, beaucoup d’entre nous ne parviennent pas à les exploiter correctement.

 

Oui, le potentiel de l’être humain est extraordinaire. Riche, multiple et infini ! Mais comme les PNListes l’ont constaté, peu de personnes parviennent à faire usage de toutes les qualités qu’ils recèlent en eux. Il existe une bonne raison à cela. Peu de gens se connaissent et se comprennent réellement.

 

Trouver son ikigai pour développer ses compétences

 

En PNL, libérer son plein potentiel c’est avant tout cerner vos limites. Oui, cela peut sembler paradoxal… Mais mieux reconnaitre vos défauts, vos qualités et ce en quoi vous êtes doué ou non, c’est la clé !

Voici quelques questions pour mieux appréhender votre potentiel :

 

  • Qu’est-ce que j’aime faire ?
  • Pourquoi les gens font-ils appel à moi généralement ?
  • Quelles ont été mes plus gros échecs, et pourquoi ?
  • Dans quoi je me considère doué ?

 

Parfois, l’être humain s’auto-sabote. Et encore plus étonnant : il ignore que la plupart de son potentiel est caché, enfoui en lui-même ! Prenez donc le temps de réaliser ce petit ikigai ci-dessus. La PNL s’en sert pour vous aider à déceler vos secrets.

 

Une contradiction demeure peut-être encore en vous. Quoi qu’on en dise, vous pensez que vous n’êtes pas la personne que vous souhaitez vraiment être. C’est bien ça ?  La PNL vous aide à reprendre le dessus. Tout ce qui vous limite, il est possible de le transformer…

pnl et potentiel

Les domaines dans lesquels la PNL peut faire la différence

 

La PNL peut agir dans tous les secteurs de votre vie pour vous aider à la révolutionner. Cette méthode de l’excellence est particulièrement utile pour accroître vos compétences en :

 

Management, entrepreneuriat et marketing

 

Convaincre un client, bien gérer la pression, réaliser de bonnes négociations, motiver son équipe ou encore faire d’excellents recrutements, c’est à cela que la PNL peut vous aider. Souvent, entrepreneurs et managers ne parviennent pas à s’affirmer pleinement car leur potentiel de communication est atrophié.

 

Sport

 

Coach, sportifs de haut niveau et préparateurs mentaux ont tout intérêt à utiliser le pouvoir de la PNL. La technique de l’ancrage, particulièrement utilisée dans ce milieu permet de transformer les blocages en stress performatif. L’équipe de France de Natation utilise par exemple cette méthode de l’excellence au quotidien pour booster le potentiel physique des athlètes.

 

Développement personnel

 

Nous comprenons le monde à travers des filtres. Nos propres filtres. L’accompagnement prodigué par la Programmation Neuro-Linguistique vous permet justement d’en prendre conscience. Grâce aux méthodes qu’elle vous propose, vous deviendrez ainsi une meilleure version de vous-même.  

 

Thérapie

 

Si vous êtes thérapeutes ou coach, la PNL peut être un excellent moyen pour entrer en contact avec vos clients. Car en réalité, vous serez capable de cerner rapidement les potentiels et les blocages de la personne que vous recevrez.

 

Éducation

 

Mieux apprendre, mieux mémoriser, mieux comprendre, tout cela est possible nous dit Richard Brandler, co-fondateur de cette thérapie brève. Nous sommes dotés d’extraordinaires compétences ! Il suffit de les réveiller grâce aux méthodes d’apprentissages de la PNL.

 

 

 Vaincre le stress et l’anxiété par la technique de l’ancre

 

Le praticien PNL utilise des méthodes telles que le repérage, la synchronisation, le swish ou encore l’ancrage. Je vous propose de tester la méthode de l’ancrage. Vous pourrez ainsi juger par vous même de l’efficacité de l’une des techniques que je propose en formation ou en coaching.

 

Cet ancrage peut vous permettre de reprogrammer n’importe quelle situation vécue. Elle est très utile pour booster sa créativité, se concentrer, travailler son charisme ou augmenter son leadership.

 

Installez-vous confortablement, et détendez-vous.

Pensez désormais à une situation ou un souvenir qui vous a particulièrement ému.

Peut-être est-ce un paysage époustouflant. Ou l’anniversaire surprise qu’on vous a organisé. Quoi qu’il en soit, visualisez un moment de votre vie où vous avez ressenti une joie intense. Un moment où vous avez été heureux par le simple fait de vivre l’instant. Imaginez, vibrez et revivez l’instant comme si vous y étiez. Répétez la séquence plusieurs fois s’il le faut.

Maintenant, choisissez un geste banal dans lequel vous allez inscrire cette émotion que vous ressentez. Cela peut être fermer le poing droit, lever l’auriculaire, tourner le poignet. Un geste discret mais précis. Facilement réalisable, sans que personne ne s’en aperçoive. Votre geste choisi, il ne vous reste plus qu’à l’ancrer à l’émotion ressentie précédemment. Faîtes simultanément le geste et revivez l’émotion. Et le tour est joué, le sentiment positif est désormais ancré en vous !

 

Lorsque vous aurez besoin de ressentir un sentiment de paix, d’apaisement ou de joie, il vous suffira de refaire votre geste. Normalement, vous visualiserez de nouveau la situation choisie, l’émotion suivra et vous pourrez redevenir maître de votre moment.

 

 

La PNL est une thérapie brève qui permet d’ajouter une multitude de cordes à son arc pour développer son potentiel.

Elle se veut avant tout solution pratique, à utiliser au quotidien. Et nous aide donc dans n’importe quelle situation. Que ce soit pour transcender nos blocages ou libérer le plein potentiel de chacun la PNL est là !

Si vous souhaitez approfondir le sujet, en savoir plus, je vous redirige vers ma formation, c’est juste ici !

apprentissage et PNL

Vous avez du mal à retenir ce que vous lisez ? Vous ne parvenez jamais à vous souvenir d’un numéro de téléphone, d’indications ou de cours ? La PNL ou Programmation Neuro-Linguistique peut vous aider à dépasser ses difficultés.

Et cela est possible à tous les âges de la vie !

Apprendre, c’est ce que l’être humain sait faire de mieux. Mais peu de personnes parviennent à apprendre efficacement… Cela peut provoquer chez elles frustration et découragement.

La pratique de la Programmation Neuro-Linguistique est un moyen de faciliter les apprentissages. Elle peut vous apprendre à apprendre. Mais qu’en est-il réellement de la PNL et des apprentissages ? Cet article répond à toutes vos questions sur le sujet !

Apprendre grâce à la PNL

Brève histoire de la PNL : quel lien avec l’apprentissage ?

La Programmation Neuro-Linguistique a été inventée  lorsque certains spécialistes  se sont aperçus que des individus réussissaient tout ce qu’ils entreprenaient, tandis que d’autres échouaient constamment.

On connaît tous cet ami à qui tout réussi alors que nous semblons galérer à longueur de semaines et d’années !

Vous avez peut-être eu le sentiment que c’était injuste. Mais les spécialistes de la PNL sont allés plus loin. Ils ont observé  que les personnes qui réussissent  maîtrisent les techniques d’apprentissages sans même s’en rendre compte.

C’est pourquoi le psychologue John Grinder et son associé thérapeute Richard Bandler se sont intéressés de près au phénomène.

Refusant le simple constat d’une capacité qui serait innée, ils ont tenté de comprendre les processus en jeu chez les personnes douées. Pour cela, ils ont rassemblé des dizaines de spécialistes et ont voyagé aux 4 coins de la planète pour filmer, observer et analyser les techniques d’apprentissage qui permettent d’atteindre l’excellence.

Leur conclusion a été claire : nous avons tout intérêt à revoir nos méthodes d’apprentissage dans tous les domaines de notre vie, école, entreprise, loisirs…

Comprendre vos blocages : pourquoi je n’y arrive pas ?

 On apprend sans cesse. Constamment. Sans s’en rendre compte. Notre cerveau perçoit et analyse des informations à chaque seconde. Mais si la capacité d’apprendre est innée, pourquoi ne parvenez-vous pas à apprendre tout ce que vous désirez ? Tout simplement parce que vous avez peut-être des blocages.

La Programmation-Neuro-Linguistique voit grand. Avant même de proposer une méthode d’apprentissage personnalisée, elle cible les points qui empêchent une personne d’apprendre correctement. Elle liste 4 niveaux de blocages qui peuvent un jour ou l’autre vous restreindre, vous limiter, vous démoraliser.

PNL et apprentissage 1

Blocage 1 : L’environnement

Certains environnements favorisent l’apprentissage. D’autres beaucoup moins. Dans quel lieu étudiez-vous ? Quel est votre environnement de travail quotidien ? Interrogez-vous. Un environnement sain améliore le processus de mémorisation.

Blocage 2 : Comportements, attitudes et capacités

 Que faites-vous concrètement pour apprendre ? Votre comportement par rapport à une tâche à réaliser détermine en partie sa réussite. De même, êtes-vous pleinement conscient de vos capacités ? Savez-vous les mobiliser au bon moment, de la bonne façon ? La Programmation Neuro-Linguistique vous y aide.

Blocage 3 : Emotions, fausses croyances et identité  

 Un étudiant qui, lors d’un contrôle se laisse envahir par son stress est un individu qui ne sait pas réguler ses émotions. Apprivoiser ses émotions, faire taire ses fausses croyances, affirmer son identité contribuent à une meilleure assimilation des savoirs.

Blocage 4 : Système de référence

 Savez-vous repérer vos vrais besoins et votre envie profonde ? Avez-vous suivi la bonne voie professionnelle, celle qui correspond à votre véritable projet de vie ? Êtes-vous vraiment aligné à votre système de valeurs ? La PNL aide à se reconnecter à ses vrais désirs.

Apprendre à apprendre : les stratégies d’apprentissage 

 Non, nous n’apprenons pas tous de la même façon. Les élèves qui réussissent utilisent tous la même méthode. On peut même être plus précis. Ils mettent en œuvre 5 stratégies majeures d’apprentissage qui font appel à nos 5 sens.

Ainsi, pour bien apprendre, il faut mobiliser toutes les opérations mentales existantes : visuelles, auditives, kinesthésiques, olfactives… Elles sont toutes aussi utiles les unes que les autres.

 La PNL a donc repéré puis modélisé 5 stratégies majeures d’apprentissage.

Comprendre grâce à la PNL

Avant de vouloir mémoriser une information, il est nécessaire de l’avoir comprise. Pour cela, rien de mieux que le dessin. Dessinez pour comprendre. Comprenez en dessinant. Au début, ce ne sera peut-être pas évident mais vous verrez, au bout d’un certain temps, cette technique vous sera indispensable !

Mémoriser plus facilement

Vous voulez retenir le trajet que votre ami vous indique. Visualisez-le ! Imaginez les ruelles, les textures des murs, les odeurs, l’ambiance… Ce sera plus facile de le retenir.

Réfléchir en utilisant le dialogue interne

 Le processus de réflexion est primordial. Il vous permettra de tisser des liens entre vos divers savoirs et connaissances acquises. Pour cela, faites appel au dialogue interne. Vous savez, cette petite voie que l’on n’arrive parfois plus à faire taire dans notre tête ? Mobilisez-la pour réfléchir sous forme d’un véritable dialogue intérieur.

Prononcer pour se rappeler

Vous souhaitez retenir un numéro de téléphone ? A voix haute ou à l’aide du dialogue interne, répétez-vous les numéros. Ceci en l’associant en même temps à un geste, une image, une odeur. Une prononciation efficace est une prononciation qui vous mobilise tout entier, activement.

Transférer les savoirs          

Imaginez un exemple concret dans lequel vous auriez vraiment besoin de savoir ce que vous êtes en train d’apprendre. Cela vous donnera une motivation pour apprendre !

Mieux apprendre avec la PNL

 

La PNL est donc une solution pour changer son rapport au savoir et à l’apprentissage. Ce n’est pas parce que vous avez du mal à retenir des informations ou à passer des examens que vous êtes idiots ! Loin de là ! Vous n’employez tout simplement pas les bonnes techniques pour apprendre. Vous êtes aussi peut-être en proie à des blocages qui vous empêchent d’être efficace et de vous épanouir dans l’apprentissage.

 

On voit donc que la PNL peut être utile dans des contextes différents : école, gestion d’entreprise, formation pour adultes, communication, marketing…

 

La pratique de la PNL vous intéresse et vous avez envie d’en savoir plus ? Nous proposons des formations 100% finançables et accessibles à tous. Pour obtenir plus de détails, cliquez-ici.

 

Vous avez des questions concernant l’article ? N’hésitez pas à les poser en commentaire.

Programmation neuro linguistique

Savez-vous ce qu’il se cache derrière ces 3 lettres : PNL ?

Programmation Neuro-Linguistique : une thérapie brève qui ne cesse de rencontrer un énorme succès depuis quelques années.

En effet, sa promesse est simple et pleine d’espoir…La PNL permettrait de reprogrammer notre cerveau pour faire disparaître nos blocages et ouvrir grand le chemin vers le bien-être et l’épanouissement !

Mais comment la PNL accomplit-elle cet exploit ? Quelles sont les techniques utilisées par les thérapeutes ? Qui peut tenter cette thérapie brève ? Où peut-on se former ?

Dans cet article, vous saurez tout sur la programmation neuro-linguistique et surtout comment elle peut changer votre vie !

PNL

Programmation Neuro-Linguistique : Définition

La PNL a été développée dans les années 70 par le psychologue linguiste John Grinder, et son associé mathématicien thérapeute Richard Bandler. C’est une méthode pratique de re-connexion à soi et aux autres. Elle a le pouvoir de changer des vies.

Doù vient ce terme ?

Pour comprendre un concept, il est souvent utile de revenir à la source : sa définition étymologique.

P comme Programmation, N comme neuro et L comme linguistique, trois lettres pour trois mots au sens riche et précis :

 

  • Programmation : nous fonctionnons à travers des programmes. Certains nous aident ( comme dormir et respirer en même temps), d’autres au contraire, nous limitent ( peurs, croyances…). Nos comportements découlent de ces programmes. La PNL va chercher à moduler ces automatismes inconscients pour favoriser les programmes aidants et désamorcer les programmes qui empêchent d’avancer.

 

  • Neuro : comme neurologie, science de ce qui se passe dans le cerveau. Tous nos comportements sont conditionnés par ce que nous transmettent nos 5 sens. Comprendre notre fonctionnement neurologique global permet d’aborder la vie et le monde avec davantage de recul et d’objectivité.

 

  • Linguistique : science du langage écrit et oral. Chez l’homme, tout passe par le langage. Il est donc le miroir de notre pensée, de nos croyances, de nos valeurs et par là même, de nos perceptions et comportements. La PNL aide alors à maîtriser le langage pour parvenir à une gestion plus saine et authentique de soi-même.

 

Vous l’aurez donc compris, la PNL est au carrefour d’une multitude de courants thérapeutiques, psychologiques, neuro-scientifiques et linguistiques. Cela en fait une méthode comportementale complète et globale !

 

Les 3 grands principes de la PNL

 

Cette thérapie brève ne se pratique pas n’importe comment ! Elle est soumise à 3 grands principes.

 

Principe n°1 : On ne peut pas ne pas communiquer

 

Nous communiquons à longueur de journée, verbalement ou non et parfois sans même s’en apercevoir. Comprendre les bases de la communication et apprendre à communiquer est doublement bénéfique. Cela permet de mieux se connaitre soi mais aussi de comprendre les autres personnes. Pratiquer la PNL permet donc de toujours améliorer votre communication.

 

Principe n°2 : ‘’La carte n’est pas le territoire’’

 

Nos actions et notre manière d’être sont orientées par nos programmes (la carte). Or, ces derniers ne reflètent pas toujours toutes nos capacités intérieures (le territoire). La PNL vient pallier à cet écart en cherchant à révéler à chacun le meilleur de soi-même, notre meilleure version. Le comportement n’est pas représentatif de la personne en elle-même. Il peut être modifié en travaillant sur les programmations pré-établies de la personne.

 

Principe n°3 : ‘’ Tout comportement obéit à une intention positive’’

 

Selon la PNL, derrière chaque comportement jugé négatif ou nocif, se cache un fond d’intention positive. S’intéressant davantage aux ‘’comment’’ qu’aux ‘’pourquoi’’, cette méthode va alors rechercher quels sont les besoins et sentiments cachés derrière chaque comportement négatif. Le but est de les transmuter pour en révéler la pleine lumière et la potentialité qui se trouvent en être à l’origine. Là encore, le but est que vous deveniez une meilleure version de vous-même, jour après jour.

On peut affirmer que son utilité est multiple ! C’est une méthode pratique qui peut être utilisée tous les jours. Elle vise à développer vos pleines compétences personnelles. Elle améliore vos rapports à l’autre et vous aide à entretenir une vie saine et équilibrée.

 

 Une méthode de développement complète

 

Elle n’est pas surnommée pour rien Méthode de l’excellence ! En effet, elle vous permet d’obtenir une meilleure connaissance globale de votre fonctionnement.

A l’origine de sa création ?  Richard Bandler et John Grinder dont l’objectif était de repérer les fonctionnements communs des personnes qui réussissent.. Le but de la PNL est donc clair : vous redonner vos pleines capacités comportementales, d’être et d’action. C’est une véritable méthode de communication qui va vous rendre libre et autonome.

 

Les applications concrètes de la PNL

 

Voici une liste non exhaustive de tous ses champs d’applications :

 

  • Entreprise / Entrepreneuriat

 

La communication étant à la base de la PNL, elle aide véritablement dans la vente, les négociations, les recrutements, la motivation au travail, l’organisation personnelle et collective.

 

  • Santé

 

Nos pensées influençant notre santé mentale et psychologique, la PNL pourrait donc aider en cas de certains symptômes comme  la dépression, l’anxiété et les phobies.  Elle aide également les praticiens dans leur accompagnement client / patient.

 

  • Éducation

 

Proposant une méthode de travail sollicitant la communication et favorisant la créativité, les enseignants ont tout intérêt à l’utiliser dans leur classe.

 

  • Sport

 

Coach, préparateur mental, sportifs débutants ou aguerris peuvent y trouver des ressources extrêmement efficaces en termes d’amélioration des performances.

 

  • Vie quotidienne

 

Mieux communiquer, c’est mieux vivre avec soi et les autres. La PNL sert tout simplement à développer notre plein potentiel en toutes circonstances !

programmation neuro-linguistique

A qui s’adresse la PNL ?

 La PNL n’exclut pas. Elle invite quiconque souhaitant devenir une meilleure version de soi-même à utiliser ses différentes techniques. Enfants, adolescents, adultes, professionnels, entreprises… tout le monde peut travailler avec !

Une seule condition d’accès pour se lancer en PNL : la curiosité  

 Selon cette communication de l’excellence, chaque individu possède en lui-même les ressources pour obtenir ce qu’il souhaite profondément. La PNL est simplement la clé pour ouvrir la porte de votre plein potentiel. Partant de là, cet art de re-programmation considère qu’il n’y a pas d’échec : il n’y a que des apprentissages. La curiosité est le seul moteur qui permet d’avancer pleinement dans cette pratique et de continuer à progresser.

 

Entreprise et PNL : comment peut-elle vous changer la vie ?


La PNL en entreprise, pour un management efficace

En entreprise, la PNL a trois champs d’action possibles :

 

  • Le management

 

La communication étant à la base de la PNL, les managers qui en font usage ont généralement une meilleure approche client. Mais aussi un excellent rapport avec leurs employés et une humeur  plus sereine et positive. Elle vous fait gagner en efficacité.

 

  • L’équipe / les salariés

 

La PNL a un effet direct sur la motivation des employés et de l’équipe en général. Elle va booster la productivité de chacun dans une ambiance agréable et pérenne.

 

  • La vente

 

Elle est utile dans ce secteur pour une raison simple : elle permet de définir clairement ses objectifs. Cela va donc du prix à la gestion du client en passant par les négociations et les objectifs de rendement que l’on souhaite obtenir. Mieux vendre et de façon plus qualitative, c’est possible grâce à la PNL.

 

Comment fonctionne la PNL ?

 

Pour faire très simple, la programmation neuro-linguistique est une boîte à outil. Elle puise dans diverses sources thérapeutiques, psychologiques et scientifiques pour proposer à son utilisateur le mode de vie qui lui convient.

 

3 outils et techniques essentiels en programmation neuro-linguistique

 

La PNL utilise des techniques de communication, d’approche comportementale et de psychologie. Détaillons 3 grands outils dont elle fait régulièrement usage.

Ancrage en PNL

Le repérage

 

Nous avons tous des fonctionnements différents quand il s’agit de communiquer. Le repérage va vous entraîner, via des exercices d’observation de soi, à harmoniser vos canaux de communication.

 

La synchronisation

 

Il est toujours utile de savoir mieux communiquer avec les autres. La synchronisation permet d’acquérir les canaux de communication de la personne que vous avez en face ! Cela est possible grâce à des techniques gestuelles, vocales, oculaires et de posture. Le but est demieux l’aborder, mieux la comprendre, mieux communiquer avec elle.

 

L’ancrage

 

L’ancrage permet de se reprogrammer. Grâce à lui, nous sommes en mesure de faire face à des situations que nous vivons stressantes, difficiles, voire anxiogènes. Il offre alors la capacité de dépasser ses blocages

internes pour vivre pleinement le moment présent.

 

Manipulation ?

 La PNL n’est pas de la manipulation. C’est malheureusement une fausse croyance que l’on peut trouver dans les médias, sur les réseaux sociaux ou tout simplement sur Internet.

C’est même tout le contraire ! La PNL vous aide à cesser de vous comporter d’une façon qui ne vous correspond pas. Elle émancipe chacun de ses propres carcans et croyances limitantes !

Comment se former en PNL ?

 Il n’y a pas de secret ! Pour maîtriser les techniques de la programmation neuro-linguistique, il faut pratiquer encore et encore. Ce n’est que de cette manière que vous arriverez à libérer votre plein potentiel. Mais encore faut-il ne pas tomber dans certains pièges…

Comment éviter les arnaques ?

La PNL a le vent en poupe et certaines personnes n’hésitent pas à en profiter pour proposer des formations bidons sur le web. Pour éviter de se faire avoir, voilà à quoi vous devez faire attention :

  • Les formations où le formateur n’est pas lui-même certifié

Une formation digne de ce nom est nécessairement conçue par un professionnel en PNL.

Devenir praticien ne s’apprend pas en quelques clics et encore moins seul, sans accompagnement progressif.

 

  • Les formations uniquement théoriques

La théorie c’est bien, la pratique, c’est mieux. En PNL, on applique ce que l’on prône. En d’autres termes, il est primordial de réaliser des exercices concrets qui mobilisent tous vos sens pour vous former correctement.

 

  • Les formations au tarif excessivement bas

La qualité se paie. Si vous souhaitez pratiquer la PNL pour obtenir de vrais résultats, il est évident qu’il faut investir. Cet investissement est un gage de qualité : la formation proposée n’en sera que plus personnalisée, adaptée à vos besoins et d’un contenu solide.

 Une formation certifiante et finançable à 100 % !

 

Bonne nouvelle : certaines formations PNL certifiantes peuvent être prises en charge par l’État et vos droit à la formation ! C’est le cas de celle que je propose. Ma formation pour devenir praticien PNL certifié est finançable à 100 %. On vous accompagne même pour obtenir votre financement !

 

Les points forts de cette formation :

 

  • Cours en lignes sur 8 jours intensifs, soit 60 heures en présentiel ;
  • Accès à un groupe Facebook privé ;
  • Un expert formé par Richard Bandler lui-même, disponible et qui accompagne sans relâche tout au long de votre parcours ;
  • Formation professionnalisante et certifiante

 

Ma formation d’une durée de 8 jours à plusieurs objectifs :

  • Trouver cette force en vous pour aider les autres ;
  • Développer votre potentiel pour vous épanouir professionnellement ;
  • Atteindre vos objectifs de vie tout simplement.

 

C’est pourquoi je mets, pendant ces 8 jours, toutes les connaissances et les outils que j’ai pu acquérir depuis 15 ans auprès du fondateur même de la PNL, Richard Bandler, mais aussi de ma pratique quotidienne auprès des personnes que j’accompagne.

 

 

Approche originale de l’homme et de son fonctionnement, la PNL vous aide à décrypter comment vos modes de pensées influencent vos comportements. Elle utilise diverses techniques et méthodes qui vont vous reprogrammer vers une meilleure version de vous-même. Les bienfaits sont alors les suivants : meilleure communication à soi et aux autres, révélation et traitement des blocages personnels, amélioration des performances physiques du sportif, gestion efficace d’une entreprise et de ses ventes. La Programmation Neuro-Linguistique est une méthode qui peut véritablement révolutionner votre vie, sur tous les plans. Il est aussi possible de se former pour devenir praticien PLN certifié.

 

Vous avez encore des questions concernant la PNL ? N’hésitez pas à les poser dans les commentaires.

 

Vous avez envie d’en savoir plus sur la formation pour devenir praticien PNL ? Vous n’avez qu’à suivre ce lien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

H2 A quoi sert cette thérapie brève ?

Repérer ces freins, les comprendre et les dépasser. Focus sur les obstacles psychologiques qui nous empêchent de perdre du poids.

Les rondeurs sont comme les nœuds d’un arbre, elles recèlent notre monde intime, ses fragilités cachées, ses peurs refoulées, ses blessures mal cicatrisées. Maigrir, c’est s’y frotter.

Rien d’étonnant, dès lors, que notre si vaillant projet de minceur se solde par un refus d’obstacle.

Sigmund Freud le disait : « Nous sommes le jouet de notre inconscient. »

Obstacle n°1 : le cercle familial
Maigrir, quand toutes les silhouettes familiales sont enrobées, revient à se singulariser, pire, à valoriser un corps résolument en opposition avec la génétique transmise. Ce qui peut être ressenti comme un rejet symbolique ou un désaveu de ses origines avec, à la clé, le risque de blesser ses proches.

Une responsabilité difficile à endosser, mais nécessaire pour le psychiatre Gérard Apfeldorfer, auteur de Maigrir, c’est dans la tête (éd. Odile Jacob) et cofondateur du programme de thérapie en ligne linecoaching.com :

Mincir, c’est aussi rompre avec ceux qui nous aiment tels que nous sommes et à qui l’on dit, en maigrissant, qu’ils ont tort de nous aimer ainsi, puisque nous-mêmes, on ne s’aime pas

Quand la culpabilité confine à la torture affective, l’inconscient tranche : les kilos restent immuablement accrochés et, nous, en accord avec la lignée.

Certaines ont grandi avec une mère qui valorisait l’intransigeance corporelle. Nombreuses sont les ex-ados sous influence qui continuent à s’infliger des diètes restrictives pour tenter de rivaliser avec l’image d’elles que leur mère a idéalisée.

Une manière inconsciente aussi de perpétuer l’exigence maternelle. Sauf que l’échec se tient en embuscade : il est impossible de maigrir durablement pour autrui.

Les lâcher-prises compulsifs le disputent aux restrictions, saccageant au passage l’estime de soi, tandis que le cerveau cadenasse à double tour la lipolyse (stockage des graisses) pour protéger l’organisme.

Mais contre toute attente, ne pas maigrir peut signer un acte de rébellion. Pour le psychiatre et nutritionniste Bernard Waysfeld, auteur de Le Poids et le Moi (éd. Armand Colin),

C’est une manière, inconsciente, de rester en opposition avec l’image maternelle intériorisée

L’alimentation tient une dimension affective forte dans beaucoup de familles. S’aimer et, plus encore, se le témoigner, c’est communier avec de la bonne chère.

Résultat : même rassasiée, on ne rechigne pas sur la taille des portions, pas plus qu’on ne boude les plats présentés. Les mets sont une marque symbolique d’amour. Minauder ou les refuser, c’est le repousser.

C’est ainsi que l’on finit toujours son assiette au mépris de sa satiété, pour manifester son attachement à l’être cher qui s’est mis aux fourneaux, ne pas ternir le bonheur commun ni trahir l’éducation reçue.

Un message si ancré que, même loin des siens, laisser le surplus d’un plat relève de la faute condamnable. Maigrir, c’est alors guerroyer entre un conflit de loyauté envers ceux qu’on aime et la culpabilité de vouloir s’affranchir des traditions.

Obstacle n°2 : le besoin de réconfort
Stress, déception, ennui… On fait une razzia dans le frigo pour neutraliser le trop-plein émotionnel qui nous submerge. Et, un temps, ça fonctionne. Manger active la sécrétion d’endorphines aux vertus anxiolytiques. Sauf qu’on a engouffré en mode XXL et donc on stocke.

Surtout, « les problèmes qui nous ont troublés n’ont pas disparu. Et tandis qu’on se lamente sur son poids qui n’en finit pas de grimper, on oublie pourquoi on s’est mis à manger et on ne se confronte pas à ses problèmes. Or plus nous avons peur de souffrir, plus nous devenons dépendants à ce qui nous empêche de souffrir », décode le nutritionniste et psychothérapeute Jean-Philippe Zermati, auteur de Maigrir sans régime (éd. Odile Jacob) et cofondateur du programme linecoaching.com.

En évitant ainsi nos émotions, nous augmentons notre dépendance aux aliments et renforçons notre intolérance émotionnelle

On a un boss tyrannique, une mère envahissante, un amoureux un brin égoïste… Et pourtant, on ne moufte pas, on endure en silence les brimades et autres désillusions, et on « bouffe » nos colères. Mais notre corps, lui, a de l’audace pour deux, car ce qu’on ne dit pas finit par s’extérioriser sur nos courbes.

Au gré des renoncements de tout ce qu’on n’a pas pu ou su dire, notre silhouette finit par s’alourdir.

« Maigrir est un acte d’affirmation de soi. Il faut parvenir à mettre en mots ce que l’on pense ou ressent, sur un mode civilisé, au lieu de manger pour étouffer ses émotions pénibles », rappelle le Dr Apfeldorfer.

« En osant dire, on prend le risque d’être enfin entendue », résume la psychologue Michèle Freud, auteure de Mincir et se réconcilier avec soi (éd. Albin Michel). Bref, il faut ouvrir les vannes de nos affects pour réussir à ouvrir celles de la perte de poids.

Obstacle n°3 : le rapport au corps
Le surpoids constitue un bouclier protecteur qui tient les autres à distance de soi, le regard et le désir masculins en particulier, mais aussi ses fantasmes et désirs, inconscients souvent.

En donnant l’illusion de bâillonner le sex-appeal et d’escamoter la part du désirable en soi, les kilos rassurent. Mieux, ils évacuent transitoirement les peurs liées à la sexualité.

Or maigrir, c’est réinvestir sa capacité de séduction, c’est accepter de séduire et d’être séduite, de désirer et d’être désirable, de conjuguer Eros au présent et d’en éprouver du plaisir. Une mise à nu physique et psychique trop vertigineuse pour certaines. Une théorie traduite par Dr Waysfeld :

Mécanismes de défense oblige, coincées entre le désir de maigrir et la souffrance à se confronter à leurs peurs, certaines choisissent inconsciemment de se protéger en gardant leurs kilos

C’est paradoxal mais, maigrir, c’est devenir une autre et basculer en terre inconnue, où il faut substituer l’identité construite sur son ex-corps à sa nouvelle identité de mince, autant dire une mutation de soi. Et plus le désir de s’affiner est ardent, plus l’angoisse de se perdre tenaille.

C’est légitime quand il faut apprivoiser une nouvelle perception de soi : on ne bouge plus de la même manière, on refait son dressing, le regard d’autrui aussi est différent.

Pas (encore) prête à affronter ce changement, inconsciemment, on peut vouloir rester un temps encore en terrain familier, celui des kilos.

Obstacle n° 4 : la sévérité avec soi-même
Une vie qui n’est pas (encore) à la hauteur de ses aspirations ? Logique, réfutent certaines, d’avoir un corps parfait pour se glisser dans une vie parfaite. Maigrir devient une valeur ajoutée personnelle.

Maîtriser sa minceur, une prise de pouvoir narcissique qui atteste de la capacité à tenir les rênes de sa vie et donc à la réussir à tous les niveaux : couple, carrière, vie sociale…

Venez découvrir les nouveaux ateliers de L’AnOvirtuel 👬by Moshé aaron en vous inscrivant en mp

source: marie claire http://www.marieclaire.fr/,ces-psycho-freins-qui-nous-empechent-de-maigrir,715934.asp

Il est important de mettre des mots à nos maux. Je vous diffuse un texte lu par Charlie Chaplin de Kim McMillen qui traduit les symptômes de bons nombres de mes patients qui viennent me consulter. J’ai trouvé ce texte magnifique et très vrai. D’ailleurs les commentaires sur ma Page Facebook ont été « très bon, j’adore, magnifique, excellent, tellement vrai… » je ne pouvais le garder pour moi, je vous en fait donc profiter.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
 J’ai compris qu’en toutes circonstances,
 J’étais à la bonne place, au bon moment.
 Et alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…
L’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions. 
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…
L’Authenticité.

 Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
 J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
 Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
La Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
J’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment.
 Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
Le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
J’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. 
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme. 
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
L’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
J’ai cessé d’avoir peur du temps libre. 
Et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga-projets du futur.
 Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plaît et à mon rythme.
 Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
La Simplicité.

e jour où je me suis aimé pour de vrai, 
J’ai cessé de chercher à avoir toujours raison, 
Et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. 
Aujourd’hui, j’ai découvert… 
L’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
J’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. 
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
 Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois et cela s’appelle…
La Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
J’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
 Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c’est…
Le Savoir vivre.

 Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter. 
Du chaos naissent les étoiles.
Alors maintenant, vous savez ce qu’ils vous restent à faire.

« Si la vie te donne 1000 raisons de pleurer, montres à la vie que tu as 1001 raisons de sourire. »